Films autour de l'Inde

On ira voir :

Le 20 septembre 2015

Au cinéma Jacques Prévert des Ulis : “La Forteresse” de Avinash Arun, en avant-première. Inde, 2005, 1h18, VO.

Suite à la mutation professionnelle de sa mère, Chinmay, 11 ans, quitte sa métropole d’origine pour une petite ville du bord de mer. Le jeune garçon a du mal à s’accoutumer à ce nouvel environnement et à s’ouvrir aux autres. Pourtant, dans sa nouvelle école, il va se lier d’amitié avec un groupe de quatre garçons. Une amitié qui le fera grandir...

laforteresse.jpg

La séance se déroulera comme suit :

  • 17h : Accueil thé indien avec l’association Entr’Inde et la librairie Liragif qui proposera une sélection de livres sur l’Inde
  • 17h30 : Film suivi d’échanges avec Martine Armand, spécialiste du cinéma indien

On a vu et apprécié :

Le 13 décembre 2014

Au cinéma Jacques Prévert des Ulis :

à 20h30 : La grande ville, film de Satyajit Ray

film_la_grande_ville.jpgSubrata Mazumdar, modeste employé de banque à Calcutta, a du mal à subvenir aux besoins de sa famille. Enfreignant les traditions, sa femme Arati se décide à chercher du travail et devient représentante en porte à porte. Son mari accepte mal cette situation mais suite à un krach, il est licencié et le travail de sa femme devient d’autant plus nécessaire. C’est alors qu’une collègue anglaise d’Arati est victime d’une injustice de leur patron. Par solidarité pour elle mais au risque de perdre son propre emploi, Arati décide de prendre sa défense...

Le film sera précédé à 19h30 d’un accueil avec un thé indien par l’association Entr’Inde puis à 20h de la présentation du film par Martine Armand.

Le film sera suivi (22h45-23h30) d’un échange avec le public.

Le 7 janvier 2014

Au cinéma Jacques Prévert des Ulis :

à 20h : The Lunchbox, film de Ritesh Batra

lunchbox_2.jpgInde, romance, 1h42, 2013.
Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu’une erreur de livraison s’est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l’espoir de percer le mystère.

Le mardi 17 décembre

Au cinéma Les Cinoches - Centre culturel Robert Desnos de Ris-Orangis :

à 18h30 : The Lunchbox, film de Ritesh Batra

lunchbox.jpgInde, romance, 1h42, 2013.
Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu’une erreur de livraison s’est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l’espoir de percer le mystère.

à 21h00 : Vihir (Le puits), film d’Umesh Kulkarni.

vihir.jpgInde, drame, 2h00, 2009.
Deux jeunes cousins passent de longs moments de bonheur à la campagne. L’un deux, plus âgé, nourrit des idées de liberté et de départ.

Le vendredi 27 septembre, 16h

Au cinéma Les Cinoches - Centre culturel Robert Desnos de Ris-Orangis :

Le film Charulata de Satyajit Ray, d’après le roman de Rabindranath Tagore

charulata.jpg

Le samedi 28 septembre, 16h

Au cinéma Les Cinoches - Centre culturel Robert Desnos de Ris-Orangis :

Le film Le Salon de Musique de Satyajit Ray

le_salon_de_musique.jpg

Le 21 septembre 2013

Au cinéma Les Cinoches - Centre culturel Robert Desnos de Ris-Orangis :

The Lunch Box

the_lunch_box.jpg

Le 24 janvier 2013

Au cinéma Jacques Prévert des Ulis, le film L’Assoiffé (Pyaasa) de Guru Dutt, Inde, drame, 1957, N&B, 2h19, VO.
Avec Guru Dutt, Mala Sinha, Waheeda Rehman.

UNICODE

Poète idéaliste et malheureux, Vijay ne parvient pas à se faire publier. Une nuit, il rencontre Gulab, une prostituée au cœur d’or qui admire ses textes et le soutient. Mais le poète est troublé car il a revu un amour de jeunesse, la belle Meena, qui l’avait jadis quitté en préférant une vie de confort et d’argent.

« Acteur-réalisateur de légende, Guru Dutt invente avec L’Assoiffé un cinéma total, lyrique et personnel qui est sans doute le drame indien le plus flamboyant jamais réalisé ! » (Carlotta films).

Le 20 novembre 2012

Au cinéma Les Cinoches - Centre culturel Robert Desnos de Ris-Orangis :

famille_indienne_photo.jpgLa Famille indienne, film de Karan Johar, 2001, avec Amitabh Bachchan, Jaya Bhaduri Bachchan, Shahrukh Khan, Kajol, Hrithik Roshan et Kareena Kapoor, 3h30, version française.

Yash et son épouse ont élevé leurs fils avec amour tout en leur inculquant le respect des traditions familiales. Ce que dit leur père, Rahul et Rohan n’y dérogeraient sous aucun prétexte. Mais Rahul tombe amoureux de Anjali, une jeune fille de Dehli.

 

 

Déroulement de la soirée :

  • 18h : accueil du public par Entr’Inde, avec buffet, thé et stand indiens ;
  • 18h30 : danse bollywood ;
  • 18h45 : projection du film.

Le 4 octobre 2012

Au cinéma Jacques Prévert des Ulis, 2 films :

  • La Danse de l’enchanteresse, documentaire de Adoor Gopalakrishnan et Brigitte Chataigner, FRANCE - INDE, 2007, 75 mn, Malayalam, version originale sous-titrée, couleurs.

danse_enchanteresse_2.jpgAu Sud-Ouest de l’Inde, dans le Kérala, il existe une danse classique, le Mohini attam, dont l’essence même est la grâce. Les maîtres et leurs disciples déclinent avec raffinement cet art qui a su se perpétuer depuis des siècles. La figure d’une jeune danseuse apparaît comme un reflet des sentiments amoureux interprétés dans les différentes parties d’un récital traditionnel...

 

 

  • Le serviteur de Kali, drame de Adoor Gopalakrishnan, avec Oduvil Unnikrishnan, Murali, Nedumudy Venu, Ravi Vallathol, Reeja..., INDE, 2003, 92 mn.

le-serviteur-de-kali_photo.jpgDans les années 1940, en Inde. Au sud de Kerala, l’état princier de Travancore possédait son propre bourreau professionnel, Anadi Sukamari. Selon la tradition, cette tâche héréditaire se transmettait de père en fils, et sa famille, installée à l’extérieur du village, ne devait avoir aucun contact avec la société. En échange de la pratique de son sinistre métier, Anadi bénéficiait de quelques privilèges : logement, terre cultivée, pension annuelle, avantages monétaires et cadeaux remis à chaque exécution qui conféraient à sa famille une certaine aisance matérielle. Malgré tout, rien ne pouvait soustraire Anadi au sentiment de culpabilité qui le hantait et le poursuivait à vie, dégradant peu à peu sa santé...

La projection des films était suivie d’une rencontre avec Martine Armand, spécialiste du cinéma indien.

Un thé et une légère collation indienne étaient servis par l’association Entr’Inde.

Tarif unique : 4€

Les 6-09 (20h), 8-09 (20h30), 9-09 (15h) et 10-09 (18h)

Au cinéma Les Cinoches de Ris-Orangis (1,allée Jean Wiener)

“The Dirty Picture” film de Milan Luthria, Inde, drame/comédie musicale, 2012, 2h20, VO hindi st Français, couleurs.

Avec Vidya Balan entourée de Naseeruddin Shah, Tusshar Kapoor et Emraan Hashmi.

the_dirty_picture_photo.jpgAu début des années 80, à la veille de son mariage, Reshma s’enfuit de son petit village pour rejoindre Madras, où elle rêve de devenir star de cinéma. Malgré l’indifférence et les railleries, elle s’obstine et parvient à s’introduire sur un tournage où sa sensualité fait sensation. Rebaptisée Silk, elle est remarquée par Suryakanth, une star vieillissante avec lequel elle a une liaison. Ce qui lui ouvre les portes de nombreux plateaux. Ses danses provocantes et ses tenues légères en font une vamp qui attire les foules masculines tout en suscitant le mépris et le rejet chez certains spectateurs...

Voir la critique du film sur ECRANLARGE.COM

Jeudi 6 septembre 2012 - 20h

Au cinéma Jacques Prévert des Ulis

“La Maison et le monde” film de Satyajit Ray, Inde, drame, 1984, reprise en 2008, 2h25, VO, couleurs.

Avec Soumitra Chatterjee, Victor Banerjee, Swatilekha Chatterjee.

la-maison-et-le-monde_photo.jpgÀ l’aube du XXème siècle, Nikhil et Sandip incarnent deux visages de l’Inde. Le premier rêve de l’indépendance de son pays tout en appréciant la culture anglaise. Sandip, dirigeant nationaliste, prône la violence. Entre les deux hommes, Bimala, qui, à l’aide de son époux, sortira de la maison pour découvrir la complexité du monde.

La Maison et le monde est l’adaptation cinématographique du roman de Rabindranath Tagore (Prix Nobel de littérature).

 

Pour les années précédentes, cliquez sur Films (Archives)

 
films.txt · Dernière modification: 28/07/2015 15:07 par yvesfraysse